Fujisawa illustrée dans les ukiyo-e

ukiyoe

Utagawa Kunisada (également connu sous le nom Utagawa Toyokuni III)
Vue de Fujisawa, extrait des “Cinquante-trois étapes du Tōkaidō”

Fujisawa a prospéré à l’époque d’Edo en tant que relais sur la route du Tōkaidō, et c’est également là que se trouve le temple Shōjōkō-ji (ou Yugyō-ji), siège de la religion Jishū, l’une des branches du bouddhisme de la Terre Pure (Jōdo). La ville était le point d’entrée vers Enoshima et le Mt Ōyama, qui étaient à la fois des lieux de pélerinage et de divertissement. Vers la fin de l’époque d’Edo, alors que le voyage était devenu une activité très populaire, la série des “Cinquante-trois étapes du Tōkaidō” a été publiée, illustrant les lieux et relais célèbres le long de cette route, et le relais de Fujisawa a lui aussi été représenté de différentes manières.
Parmi les lieux les plus célèbres de la région, il y avait le temple Shōjōkō-ji (plus connu sous le nom de Yugyō-ji), de la secte bouddhiste Jishū, le Yugyō-ji Bridge (anciennement appelé Daigiri Bridge), avec à ses côtés le “torii” (portique sacré) marquant l’entrée vers le sanctuaire d’Enoshima, ainsi que le “tateba” (point de repos entre relais) de Yotsuya, situé au départ de la route d’Ōyama, bifurcation vers le Mt Ōyama depuis la route du Tōkaidō, etc.